2e tentative d’épicerie zéro déchet

Ma 2e tentative d’épicerie zéro déchet s’est faite en 3 étapes:

  1. Jeudi, je suis allée chercher une commande de légumes au Marché de solidarité régionale de l’Outaouais (MSRO);
  2. Dimanche, je suis allée à La trappe à fromage;
  3. Et après je suis allée compléter mes emplettes au IGA Laflamme sur Saint-Joseph.

Marché de solidarité régionale de l’Outaouais

Pour ceux qui ne connaissent pas le MSRO, c’est une coopérative de solidarité sans but lucratif qui offre plus de 2000 produits locaux préparés par 56 producteurs de l’Outaouais. En résumé, vous pouvez commander des produits locaux (100% Outaouais) en ligne et aller récupérer votre commande par la suite au marché (sur Eddy, dans le centre-ville). C’est un excellent concept qui permet d’acheter des produits locaux (légumes, fruits, viande, plats préparés, etc.) que vous ne retrouvez parfois même pas en épicerie!

Le seul hic: il m’est impossible de savoir dans quel type de contenant viennent mes aliments lorsque je les achète au MSRO…

Donc jeudi, je suis allée chercher ma commande de légumes… et de sacs réutilisables pour fruits et légumes! Jusqu’à maintenant, c’est le seul endroit que j’ai trouvé où ils vendent de tels sacs en Outaouais.

20160422_083627 (1)

Mes grosses tomates, concombres et poivrons étaient non emballés (j’adore!). Mes panais, laitues et pesto étaient dans des sacs ou des contenants de plastique recyclable (au moins, ils ne sont pas jetables). Par contre, mes tomates cerises et mes épinards venaient dans un contenant de plastique #6, donc jetable… J’ai alors transféré mes tomates cerises et mes épinards dans un de mes nouveaux sacs réutilisables et j’ai laissé les contenants au MSRO. Les employés m’ont dit que les contenants laissés sont retournés au producteur qui les réutilisent. C’est toujours ça de gagner! J’ai quand même demandé aux employés qu’ils fassent le message au producteur.

Peut-être le producteur ne sait-il pas que ses contenants sont jetables? Plusieurs personnes pensent que lorsqu’il y a le signe du recyclage sur un contenant, celui-ci est automatiquement recyclable. Erreur! Les plastiques numérotés 3 et 6 (le petit numéro au centre du triangle) sont malheureusement jetables à Gatineau. Donc, si plusieurs personnes ne le savent pas, peut-être que le producteur ne le sait-il pas non plus? Je lui laisse le bénéfice du doute… pour l’instant!

La trappe à fromage

Les fromages: c’était un des points à améliorer suite à ma 1ère tentative d’épicerie zéro déchet. J’arrive donc à La trappe à fromage munie de 2 contenants réutilisables. Je demande à l’employée s’il est possible d’avoir du parmesan. Elle m’amène au comptoir réfrigéré où se trouve du parmesan pré-emballé avec du Saran wrap (ou pellicule plastique en bon français). Je lui explique alors ma démarche zéro déchet et lui demande s’il n’est pas possible d’obtenir un morceau de parmesan directement dans mon plat réutilisable et… oui, c’est possible! Elle me mentionne même au passage que je ne suis pas la première personne à le lui avoir demandé (gens zéro déchet de l’Outaouais, manifestez-vous!).

Par contre, pour le cheddar frais, c’est impossible puisque celui-ci arrive déjà pré-emballé. Je me résigne donc à en acheter un emballé. Mince consolation: j’en achète un gros format que je diviserai avec mon père.

20160424_162703

Épicerie IGA Laflamme

Comparativement au Métro sur Cité-des-jeunes de la semaine dernière, j’ai été déçue. Aucun produit en vrac que l’on peut vider dans nos propres sacs ou contenants. Mais bon, j’ai tout de même réussi à trouver le reste de mes trucs dont j’avais besoin en ne créant que très peu de déchets. Une attache autour d’un sac de carottes qui en temps normal serait un déchet. Par contre, comme l’organisme pour lequel je travaille (Enviro Éduc-Action) les récupère pour faire des projets Recycl’art avec des écoles, ce n’est pas réellement un déchet pour moi actuellement, car ladite attache ne finira pas à la poubelle.

Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi accumuler les attaches à sacs et nous les apporter chez Enviro Éduc-Action lorsque vous en aurez une bonne quantité. Nous les réutiliserons pour des projets de sensibilisation environnementale en arts. Nous récupérons aussi les bouchons pour ce projet.

J’ai aussi acheté un pot de beurre de peanuts que je croyais zéro déchet. Par contre, une fois chez moi, je me suis rendue compte qu’il y avais un sceau pour la fraicheur. Zut! Je me trouve un peu niaiseuse de ne pas avoir vérifié à l’épicerie.

 

Bilan et points à améliorer

Mon bilan déchet pour cette 2e tentative d’épicerie zéro déchet:

  • 1/2 déchet (partagé avec mon père) pour l’achat d’un cheddar frais gros format à La trappe à fromage;
  • 1 déchet potentiel avec l’attache sur le sac de carottes, mais que je récupérerai pour des projets dans les écoles;
  • 1 vrai déchet avec le sceau de fraicheur de mon pot de beurre d’arachides;
  • Et sûrement quelques étiquettes sur des fruits et légumes.

Points à améliorer:

  • Aller chez Sol à Aylmer pour du beurre d’arachides en vrac (et pour plusieurs autres aliments en vrac);
  • Continuer à aller à la Trappe à fromage pour acheter mes fromages et essayer d’obtenir du cheddar frais non-emballé;
  • Retourner au Métro sur Cité-des-jeunes pour mes achats courants (plus grande variété de produits en vrac).

 

Publicités

6 réflexions sur “2e tentative d’épicerie zéro déchet

  1. J’achète du cheddar dans mon plat régulièrement à la trappe à fromage de la gappe. Ils le sortent du frigidaire et en tranchent un ou des morceaux! Peut-être la vendeuses était-elle mal informée?

    J'aime

  2. Je vais souvent au IGA dans le Plateau et je suis très déçue de voir que même certains fruits et légumes frais son emballés dans un plat en styromousse avec une pellicule plastique assez généreuse. Des légumes qu’on peut d’ailleurs acheter « en vrac » dans la plupart des autres épiceries (genre courgettes, fèves vertes, pois mange-tout, etc.) Je vais leur écrire pour leur dire que j’ai décidé de ne plus acheter mes légumes chez eux même s’ils sont habituellement plus beaux qu’ailleurs.

    J'aime

  3. Mon conjoint et moi avons débuté notre défi zéro déchet en janvier 2016 (auprès avoir vu L’épicerie aussi), et nous souhaitons poursuivre le défi le reste de notre vie. C’est quelque chose à faire comprendre à nos familles et nos amis! Mais ça nous tient vraiment à coeur. 🙂
    Notre première tentative d’épicerie a eu lieu au Bulk Barn : l’utilisation de nos propres contenants (sacs ou pots) y est interdite. Nous avons écrit à la compagnie pour demander que l’on change la politique.
    Grands gourmands, nous avons un faible pour les fromages fins. Alors, nous sommes aussi allés à La Trappe. Nous y avons été accueillis avec beaucoup de reconnaissance pour notre geste, et on nous a volontiers servi dans nos contenants en verre. Sur De La Gappe, La Trappe du fromage frais presque tous les jours. Nous avons pu nous faire trancher du cheddar comme précédemment mentionné. Aussi, une très modeste charcuterie nous sert des jambons salés et des salamis pour accompagnés nos fromages. Et tout cela, toujours dans nos propres contenants!
    La Boîte à Grains présente une petite sélection de produits en vrac, mais nous y allons surtout pour le lait, qui vient dans des bouteilles consignées en verre. (Nous tentons d’éliminer le plastique de tous nos achats, puisque bien que souvent recyclabe [à l’exception des numéros 3 et 6], le plastique se dégrade et finira inévitablement dans les poubelles après quelques traitements de recyclage, entre autres raisons.) Nous avons écrit à la Laiterie de l’Outaouais pour les encourager à suivre l’exemple, mais elle nous a indiqué qu’elle n’était pas prête à agir pour l’instant.
    Le Sol est super! Un grand choix de produits en vrac de très bonne qualité.
    Il y a La forêt à Wakefield qui est aussi intéressante, mais un peu loin.
    Le IGA Charles sur Gréber, où nous achetons nos fruits et légumes, semblait être ouvert à notre initiative. Les employés de la charcuterie ont accepté à plusieurs reprises nos contenants, jusqu’à ce qu’une gérante en soit témoin et condamne le geste en raison de politiques resserrées par Sobeys. (Nous comptons écrit à la société d’ailleurs à ce sujet.) Le commis qui nous servait à même pris notre défense, lui-même surpris de la réaction.
    Dans le secteur Gatineau, il y a le Pastina sur Gréber qui nous permet d’utiliser nos contenants pour des pâtes fraîches. 😉
    Nous avons aussi essayé le Whole Foods Market à Ottawa. Il est loin et ses produits en vrac sont assez dispendieux, quoique 100 % bio. 🙂
    Oh! Et pour la viande, nous allons à la Boucherie Gréber qui adore notre façon de faire.
    Nous essayerons d’aller au Metro sur Cité-des-Jeunes à notre prochaine épicerie. Merci pour l’information! 😉
    À l’heure actuelle, nous produisons un sac de déchet de 1,5 kg aux deux mois parce que nous avons encore beaucoup de produits emballés dans nos armoires…
    Je salue votre engagement et vous souhaite une bonne continuation. 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s