Bilan après 18 jours zéro déchet

Je me sens comme une politicienne qui fait son bilan de mi-mandat: qu’est-ce qui a bien fonctionné? Quelles sont les promesses que j’ai tenues? Quels obstacles ai-je dû surmonter?

Mon défi consistait à essayer de vivre un mois sans générer de déchets (ou presque) et à savoir si le tout est réaliste, facile et accessible dans la région de l’Outaouais et plus particulièrement à Gatineau. Voici où j’en suis après 18 jours exactement.

 Réaliste?

Tout à fait! Il y a suffisament d’alternatives zéro déchet à tous les produits que l’on consomme pour ne produire (presque) aucun déchet! Ça passe par remplir ses contenants de produits en vrac chez Sol à acheter ses fromages à partir de meules chez La trappe à fromage, prévilégier les emballages recyclables à l’épicerie, ajouter un sac à compost dans la salle de bains pour ses mouchoirs (LE principal déchet de cette pièce) ou même apporter un contenant réutilisable dans les restaurants pour composter et recycler ses restants à la maison (serviettes de table, pelures, etc.).

Bref, zéro déchet en Outaouais, c’est très réaliste!

Facile?

Confidence: j’aurais cru qu’adopter le mode de vie Zéro déchet aurait été BEAUCOUP plus difficile! Pas que c’est hyper facile. Ça m’a quand même demandé quelques petits ajustements, mais rien de trop compliqué. Donc, à tous ceux et celles qui hésitent encore à se lancer dans le zéro déchet, je vous le dis: allez-y, tentez le coup!

Attention toutefois: si vous mangez du fast-food 1 fois par jour, que vous n’utilisez pas encore de sacs d’épicerie réutilisables, que vous consommez 10 barres granolas par jour, que vous ne compostez pas (vous voyez le genre?): ne vous lancez pas dans le zéro déchet. La montagne vous semblera insurmontable, vous seriez vite découragés! Allez-y une petite étape à la fois. Déjà, composter ferait une énorme différence. Ce que j’essaie de dire, c’est que ce n’est pas tout le monde qui est rendu au même niveau. Moi, je sentais que j’étais rendue là. Tentez de changer une petite habitude à la fois. Et surtout, donnez-vous le temps de changer votre habitude. Si je ne m’étais pas donné un mois pour changer mes habitudes (en plus de deux mois de préparation), je n’y serais sans doute pas arrivée. Ma première épicerie zéro déchet a été périlleuse et longue. Il y avait plein de choses auxquelles je n’avais pas pensé. Mais déjà, lors de ma deuxième épicerie, j’ai trouvé cela plus facile. Alors, persévérez un peu dans votre changement d’habitude avant de dire que c’est trop difficile!

Voilà pour le  »pep-talk ». Maintenant, le SCOOP. Comme c’est plus facile que je le croyais le zéro déchet, je vous annonce officiellement que je vais prolonger mon défi au-delà d’un mois 🙂 J’entends déjà mes amis et ma famille:  »ah non, elle va encore nous casser les oreilles avec son zéro déchet. » Éh oui! Combien de temps vais-je prolonger mon défi? Deux mois? Un an? Toute ma vie? Aucune idée! Je vais voir avec le temps…

Je dois aussi avouer que, moi qui aspire à inciter les gens à changer de comportements, je ne me suis jamais fait poser autant de question que depuis que j’ai commencé le zéro déchet. Je vois donc là une belle occasion de sensibilisation!

D’ailleurs, une des questions qui m’est fréquemment posée: est-ce que ça te demande beaucoup de sacrifices le Zéro déchet? En fait, mes deux plus gros sacrifices (et je suis très sérieuse) c’est de ne plus pouvoir manger des Müslix, mes céréales préférées, et des craquelins. J’ai beau fouillé, je n’ai pas encore trouvé de craquelins dans un emballage recyclable. Après quelques tentatives, j’ai finalement trouvé des céréales en vrac chez Sol que j’aime bien (ça ne bat pas les Müslix, mais presque!) et je fais moi-même mes craquelins (moins compliqué que j’aurais pensé).

Accessible?

C’est une de mes grandes surprises de mon défi: c’est beaucoup plus accesible que je l’aurais pensé, même pour moi qui n’a pas d’auto! J’ai vite compris, au début de mon défi, que s’il existe plusieurs alternatives zéro déchet à l’épicerie, je devrais cependant trouver d’autres alternatives pour certains produits. Je me suis donc tournée vers les plus petits commerçants et je me suis rendue compte que, sur le chemin pour me rendre au travail, je croisais 4 endroits où ils vendent du pain frais (Fidélice, Beirut, Balade des douceurs et Marius) dont 2 où je n’avais jamais mis les pieds! Je peux même ajouter un 5e et 6e endroit, moyennant un détour… de 1 minute (Pain d’Alain et Café La brûlerie)! J’ai aussi un saucissier (William J. Walter), une épicerie fine où je peux acheter des fromages et des produits nettoyants en vrac (Café La brûlerie), un marché (Marché de solidarité régionale de l’Outaouais) et une maison de thé (Cha Yi). Et sur le chemin pour grimper au centre d’escalade Altitude Gym, je peux m’arrêter à la Trappe à fromages. Tous ces commerçants ont accepté avec plaisir mes plats réutilisables, pots masson, tasses réutilisables ou même ma taie d’oreiller!

Ce sont donc de belles découvertes pour moi qui ne m’étais jamais arrêté (j’ai presque honte de le dire) au Café La Brulerie, chez Beirut, à La trappe à fromages, à la Balade des douceurs et chez William J. Walter Saucissier.

Puis, malgré la croyance populaire, ce n’est pas nécessairement plus cher acheter chez les marchands locaux! Et même lorsque ce l’est, je me dis que j’ai les moyens de payer un peu plus pour encourager des petits commerçants locaux, acheter des produits plus écolos et surtout, tellement meilleurs au goût!

p.s.: à ceux qui essayent déjà de se défiler en se disant qu’ils n’ont pas les moyens, je travaille dans un OBNL, mon salaire n’est donc pas très élevé 😉

Alors, êtes-vous convaincus d’essayer le zéro déchet?

 

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Défi. Bookmarquez ce permalien.

5 réflexions sur “Bilan après 18 jours zéro déchet

  1. J’ai découvert ton blog dans la blogosphère Zéro Déchet.

    J’avais entendu parler du MSRO, sans vraiment plus de détails: j’ai continué à aller au supermarché en prenant soin de chercher les légumes et les fruits sans étiquette (particulièrement les bananes orphelines!), j’essaie d’aller partout en vélo et d’apporter mes contenants. Si j’oublie ma tasse réutilisable, j’y pense deux ou trois fois avant d’acheter un café: des fois, je rentre bredouille, des fois, c’est une excuse pour s’asseoir et boire le café sur place. La Tierra Coop a déjà rempli ma jarre de grains de café.

    Comment trouves-tu le déplacement entre les commerces? Comment t’organises-tu?
    Je fais presque tout en vélo, au grand désarroi de mon mari qui préfère encore notre voiture (une Smart, je me console en disant que sa consommation d’essence est limitée, mais ce n’est qu’une très maigre consolation…). Cependant, aller à Sol à partir du Vieux Hull en vélo, ça le démotive beaucoup (surtout si on traîne nos jarres et nos sacs).

    J'aime

    • Bonjour Annabel! J’ai parti une page Facebook Zéro déchet Outaouais également, je t’invite à la suivre: https://www.facebook.com/zerodechetoutaouais/?ref=aymt_homepage_panel

      Pour le déplacement entre commerces à vélo, ça va plutôt bien puisque j’habite dans un secteur assez central (pas trop loin des Galeries de Hull). Comme dit toujours un de mes amis, le vélo, c’est mon moyen de tranSPORT 😉 Ça me garde en forme en plus d’y penser à deux fois avant de sortir pour acheter une pacotille. Par contre, j’ai hâte de voir une fois l’hiver arrivé comment je vais me débrouiller… À suivre!

      Pour le Sol, si vous y allez en vélo, vous êtes plus motivés que moi! Personellement, j’attends qu’un membre de ma famille ou un de mes amis y aillent et j’embarque avec eux. Ou bien, lorsqu’il me manque juste un truc, je demande à ma soeur ou à une de mes amis qui habitent Aylmer d’arrêter me le chercher et de me l’apporter la prochaine fois qu’elles passent dans mon coin!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s